Aventure et Bikepacking

Le bikepacking est une pratique de plus en plus populaire chez les aventuriers en quête de liberté et d’exploration. Cependant, pour profiter pleinement de cette expérience, il est essentiel de bien se reposer la nuit. Dans cet article, nous allons vous présenter notre sélection de matelas pour dormir confortablement en bikepacking. Que vous soyez un cycliste débutant ou un voyageur expérimenté, nous avons recherché et testé les meilleurs matelas pour vous garantir un sommeil réparateur lors de vos aventures en vélo.

Tout d’abord pour vous aider dans votre choix :

La R-value est une mesure qui exprime la performance et la résistance thermique du matelas. Plus la R-Value est élevée, plus votre matelas vous isole du froid venant du sol.

– R-value de 0 à 1,9 : matelas conçu pour une utilisation en saison chaude (été) uniquement

– de 2 à 3 : matelas conçu pour une utilisation sur 2 ou 3 saisons (printemps-été-automne)

– de 3 à 4 : matelas dit 4 saisons, utilisation hivernale possible

– supérieure à 4,5 : utilisation hivernale et en conditions extrêmes

Matelas Forclaz MT500

Marque : FORCLAZ de chez décathlon

Poids : 510g

Isolation thermique / R-Value : 1,5 = Idéal pour température >8

Dimensions : 180 X 52 X 5

Dimensions Pliée : 10 x 22 Volume 1,7l

Gonflage : Valve à gonfler à la bouche  

Accroche : Patch silicone antidérapant 

Confort : 3/5

Avis clients : 4,2 / 5 pour 391 Avis

Prix : 50€

Les + :

  • Matelas très compact seulement 1,7L de volume ce qui permet de le ranger facilement dans vos sacoches.
  • Accroches antidérapantes efficaces

Les – :

  • Résistance thermique (R-Value) assez limitée pour les nuits fraiches.
  • On regrette sont confort pour une expérience sur plusieurs nuits.

Matelas de trekking SEA TO SUMMIT

Poids : 550g 

R-value : 2,5 = <5°

Dimensions : 185 x 55 x 2,5

Volume pliée : 2,2L

AutoGonflant 

Confort : 4/5

Avis 4,7 pour 12 avis 

Prix : 90€

Les + :

  • Le système autogonflant
  • Le confort pour une épaisseur de 2,5cm

Les – :

  • Le poids (550g)

Matelas SEA TO SUMMIT ultralight Bikepacking / Bakpacking

Poids : 480g

R-value : 3,1 = 0°

Dimensions : 183 x 55 x 5

Dimensions Pliés : 10×23 2,2l

Système de gonflage : Valve (se gonfle en quelques expirations)

Confort : 4,5/5

Avis 4,8 pour 30 avis 

Prix : 130€

Les + :

  • Son isolation thermique permettant de l’utilisé par nuits froides
  • Le poids de 480g

Les – :

  • Le prix

En conclusion, le choix du matelas pour le bikepacking est un élément clé pour passer une nuit confortable et reposante lors de vos aventures en vélo. Il est important de considérer plusieurs critères tels que le poids, la taille, la robustesse et le confort pour trouver le matelas qui convient le mieux à vos besoins.

Nous espérons que notre sélection de matelas pour le bikepacking vous a été utile et vous aidera à trouver le matelas idéal pour vos prochaines aventures en vélo.

N’oubliez pas que le choix d’un matelas de qualité peut faire une grande différence dans la qualité de votre sommeil et dans la réussite de votre voyage de bikepacking. Alors, prenez le temps de bien choisir votre matelas et partez à l’aventure en toute sérénité !

Pour débuter le bikepacking :

Nos derniers articles :

Read more

Man in Black Jacket and Black Backpack Riding on Green Bicycle

Le bikepacking est un sport de plein air passionnant qui mélange le cyclisme et le camping en pleine nature. Pour les amateurs de vélo et d’aventure, il offre une façon unique de découvrir les paysages et les terrains les plus sauvages et les plus reculés. Si vous êtes intéressé par cette activité ou si vous êtes un passionné de longue date, vous savez sans doute qu’il y a beaucoup à apprendre et à découvrir sur le bikepacking.

L’une des meilleures façons d’approfondir ses connaissances sur le bikepacking est de lire des livres écrits par des experts et des voyageurs expérimentés. Les livres sur le bikepacking offrent des conseils pratiques, des récits d’aventures inspirants, des informations détaillées sur les équipements et les itinéraires de bikepacking, ainsi que des histoires fascinantes sur les voyages à vélo les plus incroyables à travers le monde.

Dans cet article de blog, nous vous présentons une sélection des meilleurs livres sur le bikepacking. Que vous soyez débutant ou expérimenté, vous trouverez ici une liste de livres en français qui vous permettront de vous immerger dans l’univers fascinant du bikepacking et de découvrir les aventures les plus incroyables de ce sport de plein air.

1 – Vélos Nomades

Le livre « Vélo Nomade » de Laurent Belando est une référence pour les passionnés de bikepacking et de voyage à vélo. Dans ce livre, l’auteur partage son expérience de voyageur nomade à travers le monde, en racontant ses aventures à vélo sur les routes les plus reculées et les pistes les plus sauvages.

« Vélo Nomade » est une source d’inspiration pour tous ceux qui rêvent de partir à l’aventure à vélo. Il offre des conseils pratiques pour préparer son voyage, choisir son équipement et gérer les imprévus sur la route. Il propose également des récits d’aventures palpitantes et des témoignages de voyageurs expérimentés qui ont parcouru le monde à vélo.

Le livre est illustré de magnifiques photos qui nous transportent aux quatre coins du monde, des déserts africains aux montagnes enneigées de l’Himalaya en passant par les forêts tropicales d’Amérique du Sud. Les descriptions de paysages et de cultures différentes sont riches et détaillées, et nous donnent une véritable envie de partir à l’aventure.

En somme, « Vélo Nomade » est un livre inspirant et captivant qui nous invite à découvrir le monde autrement, à travers les yeux d’un voyageur nomade à vélo. Que vous soyez débutant ou expérimenté en matière de voyage à vélo, ce livre vous donnera envie de prendre la route et de vivre des aventures inoubliables à vélo.

2 – Manuel du voyage à vélo

Le guide indispensable pour partir à vélo
Que vous partiez pour un an ou pour quelques jours, seul ou en famille, à quelques tours de roues de votre maison ou au bout du monde, vous y trouverez une foule de renseignements et de conseils pratiques : comment choisir un vélo, le transporter (train, avion, bateau), choisir sa destination, emporter le matériel de camping le plus adapté, compléter votre équipement, voyager en toute sécurité. et bien d’autres informations.

Ce livre généraliste est le guide ultime pour le débutant en bikepacking. Peu importe sont objectif, il y trouvera sont compte.

3 – Histoire à dormir dehors

« Histoires à dormir dehors » est un livre écrit par Jonathan B Roy, un cycliste aventurier qui a parcouru le monde à vélo pendant plusieurs années. Dans ce livre, l’auteur partage ses aventures les plus palpitantes et les plus émouvantes, vécues lors de ses voyages à vélo à travers les paysages les plus incroyables du monde.

Les histoires racontées dans ce livre sont inspirantes et touchantes. Elles nous transportent aux quatre coins du monde, de l’Asie à l’Afrique en passant par l’Amérique du Sud, et nous font découvrir des cultures et des paysages différents à travers les yeux de l’auteur. Les récits sont agrémentés de magnifiques photos qui illustrent parfaitement les paysages décrits.

Le style d’écriture de Jonathan B Roy est simple et efficace, et permet au lecteur de se plonger facilement dans l’histoire. Les anecdotes et les rencontres qu’il décrit sont souvent drôles, parfois émouvantes, mais toujours captivantes. On ressent vraiment la passion et l’enthousiasme de l’auteur pour le voyage à vélo, et cela nous donne envie de partir à notre tour à la découverte du monde.

En conclusion, « Histoires à dormir dehors » est un livre qui se dévore d’une traite et qui inspire le voyage et l’aventure à vélo. Que vous soyez déjà un cycliste aventurier ou simplement à la recherche d’un peu d’inspiration pour votre prochain voyage, ce livre est un véritable petit bijou à découvrir.

4 – Une initiation au Bikepacking

« Une initiation au bikepacking » est un livre écrit par Thierry Crouzet, un écrivain et voyageur à vélo passionné. Dans ce livre, l’auteur partage son expérience du bikepacking, une pratique qui consiste à partir en voyage à vélo avec tout le nécessaire pour camper et être autonome.

Thierry Crouzet aborde dans ce livre les fondamentaux du bikepacking, comme le choix de l’équipement, la préparation du vélo, la planification de l’itinéraire et les techniques de camping en pleine nature. Il propose également des conseils pratiques pour gérer les imprévus sur la route et pour rouler en toute sécurité.

Le style d’écriture de Thierry Crouzet est simple et accessible, et le livre est ponctué d’anecdotes et de récits de voyage qui permettent de mieux comprendre les enjeux du bikepacking. Les illustrations et les photos qui accompagnent le texte donnent également une idée concrète de ce qu’est cette pratique et de ses avantages.

Finalement « Une initiation au bikepacking » est un livre parfait pour les débutants qui souhaitent découvrir cette pratique passionnante, mais aussi pour les cyclistes plus expérimentés qui cherchent à approfondir leurs connaissances. Le livre est facile à lire et regorge de conseils pratiques et d’astuces pour partir en voyage à vélo en toute sécurité et en toute autonomie.

5 – Les plus beaux voyages à vélo

« Les plus beaux voyages à vélo » est un livre écrit par Lonely Planet, célèbre éditeur de guides de voyage. Dans ce livre, l’éditeur présente une sélection des meilleurs itinéraires à vélo à travers le monde, allant des pistes cyclables européennes aux routes légendaires des Etats-Unis.

Le livre est organisé par continent, avec une introduction présentant les particularités et les enjeux du cyclotourisme dans chaque région. Chaque itinéraire est ensuite détaillé avec des cartes, des photos, des informations pratiques sur la durée, la difficulté, les sites touristiques à découvrir et les hébergements disponibles sur le parcours.

Le style d’écriture est très agréable à lire, avec des anecdotes et des récits de voyage qui rendent les destinations encore plus attractives. Les photographies sont magnifiques et permettent de découvrir les paysages les plus spectaculaires à travers les yeux de cyclistes aventuriers.

« Les plus beaux voyages à vélo » est un livre qui donne envie de prendre son vélo et de partir à la découverte du monde. Que vous soyez un cycliste expérimenté ou un débutant, ce livre est une source d’inspiration et de motivation pour planifier votre prochain voyage à vélo. Grâce aux informations pratiques détaillées, il est également très utile pour préparer son itinéraire et organiser son voyage.

A l’Aventure !

En conclusion, il existe de nombreux livres passionnants sur le bikepacking, qui permettent de découvrir cette pratique, de s’inspirer des aventures des autres cyclistes et d’approfondir ses connaissances techniques. Les ouvrages que nous avons présentés dans cet article offrent un large éventail de perspectives et de conseils pratiques, que vous soyez débutant ou cycliste expérimenté.

Que vous souhaitiez découvrir les plus beaux itinéraires à vélo à travers le monde, apprendre à planifier votre voyage à vélo de manière autonome, ou simplement lire des histoires inspirantes de cyclistes aventuriers, il y a forcément un livre qui correspondra à vos envies et à vos besoins.

Les livres sur le bikepacking sont une source d’inspiration et de motivation pour tous ceux qui souhaitent vivre des aventures à vélo, découvrir de nouveaux horizons et repousser leurs limites. N’hésitez pas à vous plonger dans la lecture de ces ouvrages et à partir à la découverte du monde à vélo !

Pour débuter : Les fondamentaux du Bikepacking – EnduranceClub

Read more

Si vous êtes un passionné de bikepacking, vous savez que les conditions météorologiques peuvent être imprévisibles et qu’une pluie soudaine peut rapidement transformer une sortie agréable en un véritable cauchemar. Pour profiter de votre voyage en toute tranquillité, il est donc essentiel de choisir la bonne veste de pluie. Mais avec tant d’options sur le marché, il peut être difficile de savoir par où commencer. Dans cet article, nous allons examiner les critères à prendre en compte pour choisir une veste de pluie en bikepacking qui vous gardera au sec et confortable, tout en étant légère et compacte pour ne pas alourdir votre équipement. Que vous soyez un cycliste aguerri ou un débutant en bikepacking, vous trouverez des conseils utiles pour choisir la veste de pluie idéale pour vos besoins.

Imperméabilité

L’imperméabilité d’une veste est souvent mesurée en utilisant une échelle appelée « colonne d’eau ». Cette échelle mesure la pression de l’eau nécessaire pour pénétrer dans le tissu de la veste. Plus la colonne d’eau est élevée, plus la veste est imperméable. Généralement, les vestes imperméables ont une colonne d’eau allant de 5 000 mm à 20 000 mm. Cette mesure peut-être exprimée souvent en Schmerber (unité de mesure).

Pour vous aider à choisir l’imperméabilité qui vous correspond :

  • 5 000 Schmerber (5 000 mm) offrent une protection suffisante pour les pluies faibles
  • 10 000 Schmerber (10 000 mm) offrent une protection satisfaisante dans la majorité des cas
  • 20 000 Schmerber (20 000 mm) offrent une excellente protection
  • une protection de 30 000 Schmerber est réservée aux conditions extrêmes

Il est important de noter que la colonne d’eau ne mesure pas la respirabilité de la veste, qui est tout aussi importante pour le confort pendant les activités physiques. En général, il est recommandé de choisir une veste qui a une colonne d’eau d’au moins 5 000 mm pour une utilisation en conditions humides, mais également suffisamment respirante pour évacuer la transpiration et l’humidité corporelle.

Respirabilité

La respirabilité d’une veste peut être mesurée par son indice de perméabilité à la vapeur d’eau (ou RET, pour Resistance to Evaporative Transfer). Cet indice mesure la résistance du tissu à la transmission de la vapeur d’eau, qui est la sueur produite par le corps. Plus l’indice de perméabilité à la vapeur d’eau est faible, plus la veste est respirante.

Pour vous aider à choisir votre RET idéale :
inférieur à 6 = extrêmement respirant à très respirant
entre 6 et 12 = très respirant à respirant
entre 12 et 20 = moyennement respirant
au-delà de 20 = non respirant

Il est important de noter que la respirabilité d’une veste dépend également d’autres facteurs tels que la ventilation, le type de tissu et la coupe de la veste. Il est donc recommandé de choisir une veste qui a une bonne respirabilité et une bonne ventilation pour un confort optimal lors des activités physiques.

Compressibilité et légèreté

La compressibilité d’une veste fait référence à sa capacité à être compactée pour prendre moins de place lorsqu’elle est rangée dans un sac ou un sac de bikepacking. Les vestes compressibles sont conçues pour être facilement rangées dans un sac à dos ou un sac de bikepacking sans prendre trop de place. La compressibilité est généralement mesurée en utilisant les dimensions de la veste lorsqu’elle est pliée ou comprimée.

Les facteurs clés à prendre en compte dans votre choix :

  1. Poids : Le poids de la veste est un indicateur clé de sa légèreté. Les vestes compressibles sont conçues pour être légères et ne pas vous alourdir pendant le transport. Vous pouvez vérifier le poids de la veste en consultant les spécifications du produit ou en la pesant vous-même.
  2. Encombrement : La compressibilité d’une veste est mesurée par son encombrement lorsqu’elle est repliée ou comprimée. Les vestes compressibles sont conçues pour être facilement rangées dans un sac à dos ou un sac de bikepacking sans prendre trop de place. Vous pouvez mesurer l’encombrement en utilisant des dimensions spécifiques ou en utilisant un sac de compression pour vérifier sa capacité à être compressée.
  3. N’oubliez pas que l’objectif est d’avoir une veste imperméable. Il est donc important de prendre en compte les caractéristiques vu précédemment tels que l’imperméabilité et la respirabilité.

La compressibilité est un facteur important à considérer lors du choix d’une veste pour le bikepacking, car elle peut influencer la quantité d’espace dont vous disposez dans votre sac de bikepacking pour d’autres équipements essentiels. Les vestes compressibles sont généralement légères et faciles à transporter, mais assurez vous de choisir une veste qui est suffisamment compressible pour tenir dans votre sac de bikepacking sans prendre trop de place.

Durabilité

La durabilité d’une veste de pluie pour le bikepacking est un facteur important à considérer lors de l’achat d’une veste. Le bikepacking est une activité exigeante qui peut entraîner l’usure rapide des équipements, surtout en cas d’utilisation fréquente. Il est donc important de choisir une veste de pluie durable et résistante pour garantir qu’elle durera longtemps et résistera aux conditions les plus difficiles.

La durabilité d’une veste de pluie dépend de plusieurs facteurs, notamment les matériaux utilisés pour la construction de la veste et les techniques de fabrication utilisées. Les vestes de pluie durables sont souvent dotées de coutures renforcées, de fermetures éclair robustes et de finitions résistantes pour garantir qu’elles peuvent résister aux conditions les plus difficiles.

Mon conseil : Un des meilleurs indicateurs pour la durabilité d’une veste, d’une manière général sera le retour et les avis des utilisateurs. Alors n’hésitez pas à lire les avis client sur les site web ou échanger directement avec des utilisateurs.

Il est également important de prendre soin de votre veste de pluie pour garantir qu’elle reste durable et résistante. Cela peut inclure le nettoyage régulier de la veste pour éliminer la saleté et les débris qui peuvent causer des dommages, ainsi que l’entreposage correct de la veste pour éviter tout dommage.

En résumé, pour choisir une veste de pluie durable pour le bikepacking, il est important de rechercher des matériaux résistants, des techniques de fabrication solides, de prendre note des avis utilisateurs et de prendre soin de la veste pour garantir sa longévité.

Notre Sélection :

En conclusion de cet article consacré au vestes de pluie pour le bikepacking dans lequel nous avons examiné les critères indispensable pour choisir votre veste, nous vous proposons notre top 3 des vestes de pluie pour le bikepacking selon votre pratique et votre budget.

N° 1

Veste Coupe Pluie Velo Vtt All Mountain Imperméable Grise – ROCKRIDER

Prix : 90€

Avis :

N°2

Veste Vélo Route Manches Longues Coupe Pluie Homme – Rc500 Kaki – TRIBAN

Prix : 55€

Avis :

N°3

Veste Gore Wear Endure

  • Poids : 263 g
  • Membrane : Gore-Tex Paclite
  • Imperméabilité: 28000 mm
  • RET : <6

Prix : 250€

Avis : 4,4 pour 5 avis

(peu significatif)

* Pour certain des articles proposés il s’agit de liens d’affiliation, c’est à dire que nous touchons une commission sur la vente du produit. A noter que le prix reste le même pour vous et nous permet de développer ce blog et de vous proposer d’autre articles. En vous remerciant !

Read more

Le bikepacking est une aventure passionnante qui combine le cyclisme, le camping et l’exploration de nouveaux territoires. Toutefois, pour profiter pleinement de cette expérience, il est essentiel de se préparer physiquement avant de partir. Que vous prévoyiez de partir pour quelques jours ou pour une expédition de plusieurs semaines, une bonne préparation physique est essentielle pour relever les défis physiques et mentaux que vous pourriez rencontrer sur votre chemin.

Dans cet article, nous allons vous donner des conseils pratiques pour vous préparer physiquement à un voyage en bikepacking réussi. Nous discuterons de l’importance de l’entraînement cardiovasculaire, du renforcement musculaire, de la flexibilité et de l’étirement, ainsi que de la préparation mentale. Que vous soyez un débutant ou un cycliste expérimenté, ces conseils vous aideront à améliorer votre condition physique et à vous préparer à l’aventure passionnante qui vous attend.

Développer votre endurance

L’entraînement de l’endurance est un aspect important à prendre en compte lorsque l’on prépare un voyage à vélo, que ce soit pour le bikepacking ou pour des randonnées à vélo plus classiques. Voici quelques conseils pour vous aider à vous entraîner efficacement pour développer votre endurance et votre résistance :

  1. Augmenter progressivement la distance : Pour améliorer votre endurance, il est important de commencer par des distances raisonnables et d’augmenter progressivement la distance de vos sorties à vélo. Commencez par des sorties courtes et augmentez progressivement votre distance chaque semaine. Des application comme Strava permettent de suivre votre progression.
  2. S’entraîner régulièrement : Pour améliorer votre endurance, vous devez vous entraîner régulièrement. Essayez de faire du vélo plusieurs fois par semaine, même si ce n’est que pour une courte durée, celle ci pourrons ce réaliser en intérieur avec des intervalles.
  3. Travailler en intervalles : Les intervalles sont des périodes de travail intensif alternant avec des périodes de récupération active. Ils permettent d’améliorer l’endurance et la capacité cardiovasculaire. Par exemple, vous pouvez alterner des périodes de pédalage à haute intensité avec des périodes de récupération active, en répétant ce cycle plusieurs fois.
  4. S’entraîner sur différents terrains : Pour vous préparer à différents types de terrain, essayez de vous entraîner sur différentes surfaces et terrains. Cela peut inclure des montées, des descentes, des surfaces accidentées ou des terrains plats. En fonction de votre itinéraire préparer vous spécifiquement au terrain que vous allez le plus rencontrer.
  5. S’hydrater et se nourrir correctement : Pour améliorer votre endurance, il est important de maintenir une bonne hydratation et une alimentation équilibrée. Assurez vous de boire suffisamment d’eau pendant vos sorties à vélo et de manger des aliments riches en nutriments pour maintenir votre énergie. Notre article dédier à l’alimentation en bikepacking : Comment s’alimenter en bikepacking – EnduranceClub

En résumé, pour développer votre endurance et votre résistance en préparation d’un voyage à vélo, il est important d’augmenter progressivement la distance de vos sorties, de vous entraîner régulièrement, d’utiliser des intervalles, de vous entraîner sur différents terrains, et de maintenir une bonne hydratation et une alimentation équilibrée. En suivant ces conseils, vous serez mieux préparé pour affronter les défis physiques de votre voyage à vélo.

Préparation physique général pour le bikepacking

Le renforcement musculaire est essentiel pour améliorer la performance à vélo et prévenir les blessures en bikepacking. Voici quelques exercices de renforcement musculaire spécifiques pour le cyclisme :

  1. Squats : Les squats sont un excellent exercice pour renforcer les muscles des jambes, des fessiers et du dos. Pour effectuer des squats, tenez-vous debout avec les pieds écartés à la largeur des épaules, fléchissez les genoux et baissez-vous comme si vous étiez sur le point de vous asseoir sur une chaise invisible. Répétez l’exercice pour 2 à 3 séries de 10 à 15 répétitions.
  2. Lunges : Les lunges renforcent les jambes, les fessiers et les muscles stabilisateurs. Pour effectuer des lunges, tenez-vous debout avec les pieds écartés à la largeur des épaules, avancez une jambe et fléchissez les deux genoux jusqu’à ce que votre genou arrière touche presque le sol. Revenez ensuite à la position de départ et répétez avec l’autre jambe. Faites 2 à 3 séries de 10 à 15 répétitions de chaque côté.
  3. Extensions de jambes : Les extensions de jambes renforcent les quadriceps, les muscles situés à l’avant des cuisses. Pour effectuer des extensions de jambes, asseyez-vous sur une chaise avec les pieds à plat sur le sol, puis levez une jambe et maintenez-la en l’air pendant 5 à 10 secondes avant de la reposer au sol. Répétez avec l’autre jambe et faites 2 à 3 séries de 10 à 15 répétitions de chaque côté.
  4. Gainage : Le gainage renforce les muscles du tronc, ce qui est important pour une bonne posture à vélo et pour éviter les douleurs lombaires. Pour effectuer un gainage, placez-vous en position de planche, en appui sur les avant-bras et les orteils, en gardant le corps droit. Maintenez la position pendant 30 à 60 secondes et répétez pour 2 à 3 séries.

En résumé, le renforcement musculaire est important pour le bikepacking et il est recommandé de faire des exercices tels que les squats, les lunges, les extensions de jambes et le gainage. Faites 2 à 3 séries de chaque exercice, en visant 10 à 15 répétitions par série, pour renforcer les muscles des jambes, des fessiers, du dos et du tronc. Retrouvez notre article dédier à la PPG du cycliste : 4 exercices pour cycliste sans matériels – EnduranceClub

Les étirements pour le bikepacking

Les étirements sont une partie importante de la préparation physique pour le bikepacking, car ils aident à prévenir les blessures et à améliorer la flexibilité et la mobilité. Voici quelques étirements à effectuer avant et après une sortie de bikepacking :

  1. Etirement des quadriceps : Tenez-vous debout, pliez une jambe derrière vous et saisissez votre pied avec votre main correspondante. Tirez votre pied vers votre fesse pour étirer les muscles quadriceps de la jambe arrière. Maintenez la position pendant environ 30 secondes, puis répétez de l’autre côté.
  2. Etirement des ischio-jambiers : Asseyez-vous sur le sol, les jambes tendues devant vous. Penchez-vous lentement vers l’avant en gardant les jambes droites, en essayant de toucher vos pieds avec vos mains. Maintenez la position pendant environ 30 secondes.
  3. Etirement des mollets : Tenez-vous debout face à un mur, placez vos mains sur le mur à hauteur d’épaule et faites un pas en avant avec une jambe. Gardez l’autre jambe tendue derrière vous, en gardant le talon au sol. Poussez votre hanche vers l’avant jusqu’à sentir l’étirement dans le mollet de la jambe arrière. Maintenez la position pendant environ 30 secondes, puis répétez de l’autre côté.
  4. Etirement du dos : Asseyez-vous sur le sol, pliez une jambe et placez le pied sur le sol près de votre genou opposé. Placez votre main opposée sur votre genou plié et tournez doucement votre corps vers ce genou, en regardant derrière vous. Maintenez la position pendant environ 30 secondes, puis répétez de l’autre côté.
  5. Etirement des épaules : Tenez-vous debout, les bras tendus sur les côtés à hauteur d’épaule. Croisez votre bras droit devant votre poitrine, puis utilisez votre bras gauche pour tirer doucement votre bras droit vers votre corps, en sentant l’étirement dans l’épaule droite. Maintenez la position pendant environ 30 secondes, puis répétez de l’autre côté.

Il est important de ne pas se forcer lors des étirements et de ne pas rebondir, car cela peut causer des blessures. Essayez plutôt de maintenir chaque étirement pendant environ 30 secondes, en respirant profondément et en vous relaxant dans la position. En pratiquant ces étirements régulièrement, vous pouvez améliorer votre flexibilité et réduire le risque de blessures en bikepacking.

Préparation mentale du bikepackeur

Le bike packing peut être une aventure difficile mentalement autant que physiquement. Il est important de vous préparer mentalement en vous fixant des objectifs réalisables et en vous concentrant sur la résolution des problèmes que vous pourriez rencontrer.

En résumé, pour vous préparer physiquement à un voyage en bikepacking, vous devez vous concentrer sur l’entraînement cardiovasculaire, le renforcement musculaire, la flexibilité et l’étirement, ainsi que la préparation mentale. Une préparation physique adéquate peut améliorer votre expérience de bikepacking et vous aider à profiter pleinement de votre voyage.

Read more

Bienvenue dans cet article consacré aux fondamentaux du bikepacking ! Que vous soyez un cycliste chevronné ou que vous cherchiez simplement une nouvelle façon de découvrir la nature, le bikepacking est une activité passionnante qui peut vous emmener loin des sentiers battus. Le bikepacking, c’est l’art de voyager en vélo sur des terrains variés avec tout votre équipement nécessaire pour camper et survivre en autonomie. Dans cet article, nous allons explorer les bases du bikepacking, de l’équipement à la planification de l’itinéraire, pour vous aider à vous lancer dans cette aventure à deux roues.

Types de vélos pour le bikepacking

Il existe différents types de vélos qui conviennent pour le bikepacking, selon le type de terrain que vous allez affronter et la quantité de matériel que vous prévoyez d’emporter avec vous. Voici un aperçu des types de vélos que vous pouvez utiliser pour le bikepacking :

  • Vélos de route : Les vélos de route peuvent être utilisés pour le bikepacking sur des routes pavées ou des pistes cyclables, où la surface est relativement lisse. Ils sont légers et rapides, mais leur conception ne permet pas de transporter une grande quantité d’équipement. Idéale pour vos premières expériences en bikepacking sur quelques jours.
  • Vélos de gravel : Les vélos de gravel sont polyvalents et peuvent être utilisés sur une variété de terrains, des routes pavées aux chemins de gravier. Ils ont une géométrie confortable pour les longues distances et des pneus plus larges pour une meilleure adhérence et une meilleure stabilité sur les terrains accidentés. Certain modèle sont également conçus pour transporter une quantité importante d’équipement, avec possibilité d’ajouter des sacoches sur la fourche ainsi qu’un porte bagage à l’arrière. Le vélo de gravel est donc plus polyvalent et vous permettra d’aller encore un peu plus loin dans votre aventure bikepacking.
  • VTT : Les vélos tout terrain sont robustes et conçus pour les terrains accidentés. Ils sont équipés de suspensions avant et arrière pour absorber les chocs et les vibrations et des pneus larges pour une adhérence optimale sur des terrains difficiles. Ils sont également conçus pour transporter une grande quantité d’équipement, attention tout de même, sur certain modèle les fourches avants et arrières ne permettent pas l’installation de portes bagages. Le VTT propose surtout l’avantage de pouvoir le pratiquer sur n’importe quel surface même dans des conditions très difficiles, comme la neige ou le sable.
  • Le vélo de voyage : Les vélos de voyages ou les randonneuses, sont des vélo spécialement conçu pour la pratique du bikepacking, pour la plupart il sont conçu pour des surfaces peu accidentées comme la route. Mais certain modèle peuvent être équipé de pneu large afin de le pratiquer en Gravel. Les vélos de voyages peuvent supporter de très grosses charges et sont bien souvent déjà équipé de porte bagages solides. Sur les meilleurs modèles, vous avez l’autonomie des lumières et la possibilité de recharger votre téléphone ou GPS en roulant grâce à un moyeu dynamo situé dans la roue avant. Ce type de vélo spécialement conçu pour le voyage vous permettra de parcourir de très longues distances en autonomie sur plusieurs semaines ou mois.

Il est important de choisir le type de vélo qui convient le mieux à votre itinéraire et à la quantité d’équipement que vous allez transporter. N’oubliez pas de tenir compte de votre niveau d’expérience en matière de bikepacking, de vos préférences personnelles et de votre budget lors de l’achat d’un vélo pour le bikepacking.

Equipements de bases en bikepacking

En bikepacking, il est important de transporter tout l’équipement dont vous avez besoin pour conserver un maximum de confort pendant plusieurs jours ou semaines. Voici une liste des équipements de base que vous devriez avoir lors de votre voyage de bikepacking :

  1. Sacoches de vélo : Les sacoches de vélo sont des sacs qui se fixent aux cadres, porte bagage et à la selle de votre vélo pour transporter votre équipement. Ils existent dans une grande variété de tailles et de styles pour s’adapter à différents types de vélos et de charges.
  2. Tente ou bivouac (optionnel) : Une tente ou un bivouac est essentiel pour un voyage de bikepacking. Ils vous offrent un abri pour dormir la nuit et vous protègent des éléments. Les bivouacs sont souvent plus légers et plus compacts que les tentes, mais ils offrent moins d’espace et de confort.
  3. Sac de couchage : Un sac de couchage est indispensable pour vous garder au chaud la nuit. Il en existe beaucoup à adapter en fonction de votre destination et de la saison.
  4. Réchaud et combustible : Un réchaud vous permet de cuisiner de la nourriture et de faire bouillir de l’eau pour des boissons chaudes. Le réchaud est alimenté par du gaz. Mais vous pouvez faire un feu en fonction de vos préférences et des règlementations en vigueur selon les destinations
  5. Nourriture et eau : Vous aurez besoin de suffisamment de nourriture et d’eau pour survivre pendant votre voyage. Les options de nourriture varient selon les préférences et les régimes alimentaires de chacun, mais il est important de prévoir suffisamment de calories pour maintenir votre énergie.
  6. Vêtements : Vous devriez emporter des vêtements appropriés pour les conditions météorologiques de votre voyage. Les couches légères et respirantes sont idéales pour les températures chaudes, tandis que les couches plus chaudes et isolantes sont nécessaires pour les températures froides. L’élément le plus important sera du textile imperméable.
  7. Outils et pièces de rechange : Il est important de prévoir des outils et des pièces de rechange pour réparer votre vélo en cas de problème. Des outils de base tels qu’une pompe à vélo, des chambres à air de rechange et des clés allen peuvent vous aider à résoudre de nombreux problèmes courants.
  8. Les lumières : Les lumières ne sont surtout pas à négliger. Premièrement il s’agit d’un élément pour votre visibilité et votre sécurité d’autant plus dans les zones à forte circulation. Enfin si vous rouler de nuit avoir des lumieres puissante et autonome est essentiel pour le bon déroulé de votre expérience.

Il est important de tenir compte du poids et de l’espace de votre équipement lors de la planification de votre voyage de bikepacking. Assurez-vous d’emporter suffisamment d’équipement pour rester en sécurité et confortable, mais n’emportez pas trop de choses pour éviter un poids excessif sur votre vélo.

Stratégie de Planification

La planification d’un voyage de bikepacking est essentielle pour s’assurer que vous avez tout ce dont vous avez besoin pour voyager en autonomie en toute sécurité et confort. Voici une stratégie de planification en bikepacking en cinq étapes :

  1. Planifiez votre itinéraire : Vous devriez planifier votre itinéraire en tenant compte de la durée de votre voyage, de la distance que vous souhaitez parcourir chaque jour et des conditions météorologiques de votre destination. Assurez-vous de prévoir suffisamment de temps pour les arrêts et les imprévus. Il existe plusieurs applications pour tracer votre trajets selon vos préférences tels que kommoot et oppenrunner
  2. Évaluez votre équipement : Évaluez votre équipement et assurez-vous que vous avez tout ce dont vous avez besoin pour votre voyage. Vérifiez que votre équipement est en bon état de fonctionnement et que vous avez suffisamment de nourriture et d’eau pour votre voyage. La meilleur chose à faire est de préparer un ckeck liste 📝
  3. Choisissez votre vélo : Choisissez le type de vélo qui convient le mieux à votre itinéraire et à la quantité d’équipement que vous allez transporter. Assurez-vous que votre vélo est en bon état de fonctionnement et que vous avez des pièces de rechange et des outils pour les réparations.
  4. Préparez vos sacoches de vélo : Préparez vos sacoches de vélo en organisant votre équipement en fonction de la fréquence d’utilisation et de la commodité d’accès. Placez les articles lourds et volumineux près du centre du vélo pour un meilleur équilibre et rangez les objets de valeur et les objets fragiles dans des endroits sûrs.
  5. Testez votre équipement : Testez votre équipement avant votre voyage pour vous assurer qu’il fonctionne correctement et que vous êtes à l’aise avec son utilisation. Faites un court voyage d’essai pour ajuster votre équipement et vous familiariser avec son utilisation.

En suivant ces étapes de planification en bikepacking, vous pouvez vous assurer que vous avez tout ce dont vous avez besoin pour un voyage en autonomie en toute sécurité et confort.

Conseils pour débuter le bikepacking

Voici quelques fondamentaux du bikepacking qui peuvent vous aider à vous lancer :

  1. Commencez petit : Il est important de commencer avec un voyage de bikepacking plus court pour vous familiariser avec les équipements et les compétences nécessaires pour un voyage en autonomie. Vous pouvez commencer par une nuitée à l’hôtel puis en autonomie pour vous entraîner à faire votre propre cuisine et à vous installer dans un campement.
  2. Faites une liste de vérification : Faites une liste de vérification de tous les équipements et fournitures nécessaires pour votre voyage en bikepacking et assurez-vous de les vérifier avant votre départ.
  3. Voyagez léger : Voyagez avec un équipement minimal pour éviter de surcharger votre vélo et faciliter votre voyage. Choisissez des équipements légers et polyvalents qui peuvent être utilisés pour différentes situations.
  4. Faites attention à votre alimentation : Planifiez soigneusement votre alimentation et apportez suffisamment de nourriture et d’eau pour votre voyage. Ne négligez pas l’alimentation car c’est la clé de la réussite de votre voyage. Pour vous aider retrouver notre article dédier à l’alimentation en bikepacking : Comment s’alimenter en bikepacking
  5. Soyez préparé pour les conditions météorologiques : Assurez-vous de vérifier les conditions météorologiques avant votre départ et apportez des vêtements appropriés pour les températures et les conditions météorologiques prévues. Une des priorité sera les vêtements imperméable et du change. Notre comparatifs des veste de pluie : Choisir sa veste de pluie en bikepacking
  6. Dormez suffisamment : Surtout si vous partez sur plusieurs nuits. Pour un voyage de courte durée (1 à 2 nuits maximum) négligez le sommeil ne sera pas significatif sur votre voyage. Mais négligez sur plusieurs jours la difficulté ce fera sentir … Mon conseil dormez suffisamment la nuit et n’hésitez pas à faire des courtes siestes dans vos journées. Ne négligez pas le confort avec un bon matelas : Notre sélection de matelas

En suivant ces conseils, vous pouvez commencer à vous familiariser avec le monde du bikepacking et profiter de cette expérience unique de voyage en autonomie à vélo.

Read more

Pour choisir votre réchaud à gaz : Les meilleurs réchauds à gaz pour le bikepacking et le trekking : comparaison et avis – EnduranceClub

L’importance de l’alimentation durant votre séjour en bikepacking

L’alimentation est un aspect très important du bikepacking, car c’est ce qui vous permet de maintenir votre niveau d’énergie et de rester en bonne santé pendant votre voyage. Il est important de consommer suffisamment de calories et de nutriments pour soutenir les activités physiques intensives que vous effectuerez pendant votre voyage à vélo.

Il est recommandé de consommer une alimentation équilibrée composée de protéines, de glucides et de graisses saines pour maintenir un niveau d’énergie stable tout au long de la journée. Il est également important de boire suffisamment d’eau pour rester hydraté, en particulier lorsque vous vous exposez à des conditions météorologiques extrêmes.

Les questions à se poser

Lorsque vous préparez votre alimentation pour un voyage à vélo, il est important de se poser les bonnes questions :

  • Quelle est la durée de votre voyage ?
  • Quel est votre parcours, passez vous souvent par des villes ?
  • Mangez vous chaud ou froid ?
  • Quelles sont vos préférences alimentaires ?

A partir de là, vous aurez une base pour choisir votre matériel et votre nourriture.

Si vous mangez chaud et en autonomie par exemple, il faudra prévoir un réchaud à gaz, de quoi cuisiner, ainsi que des aliments conservables comme une boite de conserve ou de la nourriture lyophilisée.

Quel type d’aliments consommer : Comment s’alimenter en bikepacking ?

  • Les sucres :

Bien que le bikepacking se pratique généralement dans une allure modérée le sucre reste votre carburant principal. Il sera donc primordial dans le choix de vos aliments. Préférez des sources de sucre à indice glycémique bas lors de vos repas, comme des flocons d’avoine, du pain, des pates … Ne négligez pas les sources de sucre plus rapide comme des barres énergétiques, des compotes ou des fruits qui peuvent vous sauver la mise en cas de fringale ou dans les moments difficiles.

  • Les graisses :

Les graisses font également parties intégrante de votre alimentation en bikepacking et ne sont pas à négliger. Parmi les plus riches et les plus faciles à transporter les noix sont un excellent choix pour le bikepacking. Les avocats et les huiles sont aussi d’excellentes sources de graisse.

  • Les protéines :

Les protéines, sont un indispensable si vous voulez tenir dans la durée de votre voyage. Elles vous permettront de mieux récupérer de vos journées de vélo. La viandes, les légumineuses, les graines et les noix encore une fois sont de bonnes sources de protéine. En autonomie des viandes sèches comme la viande de grison se conserve très bien.

Pendant les fortes chaleurs, il est également important de consommer plus de sel qu’à la normal car les pertes induites par la transpiration sont plus conséquentes. Les chips sont une très bonne source de sel !

Vous l’aurez compris une alimentation riche et équilibrée est la clé de la réussite de votre projet de bikepacking.

Il est également important de boire une quantité d’eau suffisante tout au long de votre voyage.

La gestion de l’eau

La gestion de l’eau est un point extrêmement important en bikepacking. Voici quelques conseils pour optimiser votre gestion de l’eau. Pour bien s’alimenter en bikepacking, il faut avant tout bien s’hydrater !

1- Assurez vous de partir avec une quantité d’eau suffisante. (2 bidons de 500ml au grand minimum)

2- Planifiez vos ravitaillements (si possible)

3- Privilégier des gourdes métalliques aux bouteilles ou gourdes plastiques (qui sont plus sensibles aux intoxications via le soleil notamment).

4 – Prévoir des solutions de purifications de l’eau comme des pastilles surtout dans le cas ou vous partez en total autonomie.

Sachez que si vous passez dans des villes ou des petits villages le cimetière possède dans 95% des cas une source d’eau potable.

La préparation

Lorsque vous préparez votre alimentation pour un voyage à vélo, il est important de tenir compte de la durée et de la distance de votre voyage, ainsi que de vos préférences alimentaires personnelles et de tout besoin alimentaire spécifique que vous pourriez avoir. Il peut être utile de prévoir des aliments faciles à préparer et à transporter, tels que des barres énergétiques, des fruits secs, des noix et des boissons énergisantes, en plus de vos repas de base.

En fin de compte, l’alimentation est un élément clé de la préparation et de la réussite de votre voyage à vélo, alors assurez vous de consacrer suffisamment de temps à la planification et à la préparation de votre alimentation pour assurer un voyage en toute sécurité et agréable. Pour bien s’alimenter en bikepacking il faut bien se préparer !

Read more

portable, gas, stove

Que vous soyez un aventurier en herbe ou un randonneur chevronné, il est essentiel d’avoir un équipement de qualité pour profiter pleinement de vos sorties en plein air. Et lorsqu’il s’agit de cuisiner en camping, en bikepacking ou en trekking, un réchaud à gaz est un élément indispensable.

Cependant, avec la multitude de modèles disponibles sur le marché, il peut être difficile de choisir le réchaud qui conviendra le mieux à vos besoins. C’est pourquoi nous avons élaboré ce comparatif des meilleurs réchauds à gaz pour le bikepacking et le trekking.

Nous avons sélectionné et testé certains des modèles les plus populaires du marché, en nous basant sur des critères tels que la portabilité, la puissance de chauffe, l’autonomie et la facilité d’utilisation. Dans cet article, nous allons vous aider à trouver le réchaud à gaz idéal pour vos prochaines aventures en plein air.

N°1 : Camping gaz Twister plus PZ

Caractéristiques technique :

  • Le réchaud possède un bruleur d’une puissance de 2900watts
  • Il fonctionne avec les cartouches de gaz Campingaz CV300 plus et CV470 plus, le remplacement est rapide système breveté Campingaz EasyClic 
  • Le temps d’ébullition pour 1l d’eau est de 3min30
  • Il est plutôt compact avec des dimensions de 12cm x 12cm x 11cm et un poids de 280g (sans cartouche)
  • Pas besoin d’allumettes ou de briquet car il possède un allumage piezzo intégré

Avantages :

  • Puissant
  • Prix ultra compétitif
  • Cartouches disponible partout en France et en Europe

Inconvénient :

  • Bien qu’il ne pèse que 280g (sans cartouche) pour les ultras distances ou l’économie de poids est primordial le Twister Plus est légèrement lourd.

Notation du produit : 4,6/5 pour 950 évaluations

Notre Avis : Doté d’un excellent rapport qualité prix, fiable et robuste, le camping gaz twister plus est le réchaud idéale pour le camping et le voyage à vélo.

N°2 : Réchaud MSR Pocket rocket 2

Caractéristiques technique :

  • Ne pèse que 73g
  • Fait bouillir 1 litre d’eau en 3’30
  • Les supports dentelés peuvent accueillir une large gamme de tailles de casseroles
  • Étui de protection rigide ultra léger inclus

Avantages :

  • Vous l’aurez compris le gros avantage de ce produits est le poids, 73g seulement !! Il fait partie des plus léger du marché
  • Des retour clients très positif avec une très bonne notation global

Inconvénients :

  • Des cartouches moins disponible que camping gaz. Tout de même disponible sur Amazon juste ici https://amzn.to/3e1G7si

Notation du produit : 4,8/5 pour 3416 évaluations

Notre avis : Ultraléger et performant le MSR rocket peut vous faire gagner quelques précieux grammes dans votre sac de trekking ou vos sacoches de bikepacking.

N°3 : Réchaud JetBoil

Caractéristiques technique :

  • Temps d’ébullition pour 0.5 litre : 2 min
  • Une cartouche de 100g peut chauffer 12litres
  • Récipient de 0,8l isotherme avec poignée intégrée
  • Poids 345g (avec récipient)
  • Trépieds pour cartouche inclus

Avantages :

  • Récipients intégrée léger et compact (10cmx16cm) permettant d’avoir un réchaud 2en1 lors du transport
  • Les Trépieds intégrées sont en effet un gros plus car il permettent de stabiliser la cartouche de gaz en toute circonstance

Notation du produit : 4,8/5 pour 2617 évaluation

Notre avis : Son format compact tout en un se révèle être un gros plus notamment dans le transport et le rangement dans votre sac ou sacoches de bikepacking.

En conclusion, choisir le bon réchaud à gaz pour vos sorties en plein air est crucial pour votre confort et votre bien être. Nous espérons que ce comparatif des meilleurs réchauds à gaz pour le bikepacking et le trekking vous aura aidé à trouver le modèle idéal pour vos besoins.

Nous avons passé en revue les caractéristiques clés de chaque modèle, telles que la portabilité, la puissance de chauffe, l’autonomie et la facilité d’utilisation, afin de vous aider à prendre une décision éclairée.

N’oubliez pas que la qualité de votre équipement est essentielle pour profiter pleinement de vos aventures en plein air. Alors, avant de partir en randonnée, en camping ou en bikepacking, assurez-vous de disposer d’un réchaud à gaz fiable et performant pour cuisiner vos repas en toute sécurité et en toute tranquillité d’esprit.

Nos derniers articles :

Read more